envie d'écrire, mais par où commencer ?

J’aimerais écrire le récit de ma vie, mais je ne sais pas par où commencer ? C’est une question que l’on me pose très souvent par mail ou au téléphone.  Au départ, je fus assez surpris car je n’imaginais pas que cela puisse être un obstacle et pourtant cela en était un. Par où commencer ? Que pouvais-je bien répondre ? Un peu désemparé devant ce type de question, j’ai mené auprès de futurs auteurs ma petite enquête pour essayer de comprendre ce qui les gênait réellement dans le démarrage de leur récit. En dehors du syndrome de la page blanche que je ne traiterai pas ici, car je l’ai déjà abordé dans un autre article, je crois avoir identifié quelques obstacles qui pourraient à eux seuls expliquer ce problème. Je vous livre modestement mes conclusions et peut-être pourrez-vous en profiter !

Se poser la question : pourquoi je souhaite écrire ?

Bien sûr, me direz-vous, cela va de soi, pas la peine d’écrire un article pour débiter une telle évidence !  Oui, je sais, c’est probablement la première question que vous vous êtes posée et vous y avez certainement déjà répondu. Malgré tout, c’est important de faire une dernière fois le point avant de prendre la route pour ce long voyage. Cette démarche aura au moins le mérite de vous rappeler que vous n’écrivez pas pour passer le temps, mais que vous avez un vrai projet d’écriture. Rien de plus motivant pour prendre un bon départ, vous ne trouvez pas ?

Identifier les principaux obstacles et s’en débarrasser

–          Je ne sais pas écrire

Certaines personnes sont persuadées de ne pas savoir écrire et cette impression, justifiée ou non, peut parfois constituer un blocage définitif.  Pourtant lorsqu’on commence un récit, il y a bien plus urgent : coucher sur le papier ses souvenirs avant qu’ils ne s’envolent définitivement. Si votre style ne vous satisfait pas, vous aurez tout le temps par la suite de vous faire aider par un ami afin de peaufiner votre écriture ou si votre budget le permet de demander l’aide d’un biographe. Mais au moins, vous aurez sauvé l’essentiel : vos souvenirs, vos émotions !

–          Je veux faire bien du premier coup

À force de se montrer trop perfectionniste, on finit par ne rien faire ou par constamment reculer l’échéance. Une personne m’a confié avoir déchiré dix fois de suite la première page qu’elle venait d’écrire, car elle n’était jamais satisfaite. Même les écrivains les plus talentueux ne réussissent pas du premier coup à faire de leur manuscrit non pas un chef-d’œuvre, mais ne serait-ce qu’un livre, tout simplement un livre. L’écriture, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un récit de vie, demande une infinie patience. Lorsque le sculpteur commence son travail,  il n’est pas tout de suite devant une œuvre d’art, mais se retrouve d’abord face à un bloc informe. De même, au fil de votre ouvrage, vous lirez et relirez, “sculptant” votre écriture qui s’affinera et prendra forme.

–          Je ne veux pas déplaire à mes futurs lecteurs

Au diable, vos lecteurs ! Non, j’exagère un peu, mais si peu. Au moment, où vous commencez à écrire, il ne doit y avoir qu’un seul lecteur : vous. Vous êtes le seul maître à bord, c’est vous qui conduisez le bateau et ce ne sont pas vos futurs lecteurs qui le mèneront à bon port. Essayer de tenir compte par avance des réflexions que tel ou tel lecteur serait susceptible de vous faire, c’est la meilleure façon d’appuyer sur la pédale de frein, pire de perdre son inspiration. C’est se couper les ailes avant même de prendre son envol ! Avant d’écrire pour les autres, écrivez d’abord pour vous !  Lorsque sera venu le temps de la relecture, viendra alors le moment de penser aux lecteurs. Mais ne vous censurez pas trop car de toute manière, vous ne pourrez pas plaire à tout le monde.

–           Il faut que je commence par le début

Non, vous n’avez aucune obligation de commencer par le début. Ce n’est pas une épreuve de physique quantique ou de géométrie euclidienne, mais un récit de vie avec toutes ses émotions, ses vibrations.  Vagabondez, butinez, attaquez la première phrase de votre récit là où bon vous semble, il sera toujours temps de tout remettre en ordre.

 Trouver de nouvelles motivations

 Enfin, s’il le faut, n’hésitez pas à puiser en vous de nouvelles forces. Trouvez de nouveaux ressorts, prenez confiance et vos premiers mots s’écriront avec aisance !

Voici quelques exemples de motivations, mais il y en a tant d’autres qui vous seront bien plus personnelles :

–          Contrairement au poste de télévision ou à la voiture qui terminent à la “casse”, la durée de vie d’un récit est éternelle. N’oubliez pas que votre histoire peut se transmettre de génération en génération.

–          Dîtes-vous que vous n’écrivez pas seulement pour vos enfants et petits-enfants mais aussi pour des arrière-petits-enfants qui n’auront peut-être jamais l’occasion de vous connaitre.

–          Pensez au moment tant attendu où vous tiendrez votre livre entre les mains, avec votre nom sur la couverture. Ce sera votre plus belle récompense, car vous aurez été jusqu’au bout de votre projet !

–          Dîtes-vous que c’est une excellente façon de mieux vous faire connaitre de votre famille et de vos amis et que ce récit peut conduire à des rapprochements inattendus.

–          N’oubliez pas qu’un livre peut être l’occasion d’adresser un beau message à des personnes qui vous sont proches.

–          Si vous écrivez des choses lourdes à porter, pensez à la libération qui en résultera en posant tout sur le papier.

–          Si vous destinez votre récit à l’édition, pensez au réconfort que pourront trouver certains lecteurs dans votre témoignage …

–          Etc.

Et vous-même avez-vous été confronté aux mêmes questions ? Par où avez-vous commencé ? Avez-vous résolu ce problème ?

Laissez votre commentaire à la suite de l’article.

Ps : si vous souhaitez en savoir plus sur l’écriture des récits de vie, je serai heureux de vous accueillir sur mon site : www.lemarronnierrouge.com

Conseils pour écrire une autobiographie

Téléchargez gratuitement le guide "Conseils pour écrire, mettre en page, imprimer et publier mon livre"

et recevez régulièrement mes conseils sur l'écriture d'un livre.
x