Vous aimeriez raconter votre histoire dans un livre, mais vous n’êtes pas à l’aise avec l’écriture, vous ne savez pas comment vous y prendre, par où commencer …  Si c’est votre cas, vous avez la possibilité de faire appel à un biographe qui recueillera la matière de votre récit à partir d’entretiens. Vous aurez juste à  lui raconter votre histoire et à apposer votre signature comme auteur lorsque le livre sera terminé.

   Bien sûr, j’exagère un peu, ce n’est pas aussi simple que cela. Raconter sa vie à une personne qui vous est étrangère, cela peut paraître impressionnant. Cela peut parfois faire peur ou intimider certains d’entre nous et je le comprends. Est-ce que je vais me souvenir de tout ? Qu’est-ce que je dois dire et ne pas dire ? Allez-vous m’aider ou me laisserez-vous me débrouiller ? Dois-je préparer l’entretien ?

   Pour répondre à ces questions que l’on me pose régulièrement, j’ai décidé d’écrire cet article. Bien sûr, je ne peux répondre qu’en mon nom, car tous les biographes n’ont pas obligatoirement la même façon de procéder.  Je vais essayer d’être clair et précis, mais si j’ai oublié des questions que vous pourriez vous poser, ou si vous avez des remarques à formuler ou des témoignages à apporter,  n’hésitez pas à laisser un commentaire à la suite de l’article. Je prendrai  le temps de le lire et de vous répondre.

Quel est précisément votre rôle en tant que biographe ?

J’ai un rôle d’écrivain, mais pas seulement. J’ai aussi un rôle d’interprète dans la mesure où je dois traduire sur le papier le plus fidèlement possible non seulement les faits que vous m’avez confiés, mais également vos sentiments, vos émotions, votre ressenti, etc.

Quelle sera votre attitude pendant l’entretien ?

Une attitude d’écoute et de bienveillance. Bien entendu, je m’abstiendrai d’émettre un jugement ou de porter la moindre  appréciation sur ce que vous me raconterez.  D’autre part, je respecterai une totale confidentialité.

 Dans quel cadre se déroulent les entretiens ?

Les entretiens peuvent se dérouler face à face ou au téléphone. Généralement, ils se déroulent au téléphone lorsque vous êtes éloignés géographiquement et qu’il vous est difficile de vous déplacer. Je procède ainsi avec plusieurs personnes que j’accompagne. Mais tout le monde n’est pas à l’aise au téléphone, certains préfèrent avoir leur interlocuteur en face. Dans ce cas, si les personnes sont éloignées géographiquement et qu’elles ont la possibilité de se déplacer, je les reçois. Je peux même organiser leur séjour, si elles le souhaitent.

 Enregistrez-vous l’entretien ?

Oui, avec votre accord, j’enregistre toujours les entretiens, que ce soit au téléphone ou en face à face. Cela, pour deux raisons essentielles. 1) Je peux me concentrer uniquement sur votre écoute, je ne perds donc rien de votre récit. 2) Lorsque je réécoute la bande enregistrée, rien ne m’a échappé. C’est comme si je revivais une deuxième fois notre entretien.  Je peux même réécouter les silences, les hésitations, les sourires, les interrogations… autrement dit déceler de nombreux signes qui me permettront de traduire fidèlement votre pensée, vos sentiments, vos émotions. La simple prise de note est beaucoup plus limitative, car elle se contente de l’essentiel. Le contenu pour entreprendre la rédaction sera alors plus pauvre, trop synthétique. Il est vrai que le fait d’enregistrer demande deux fois plus de travail au biographe, mais la qualité obtenue en vaut vraiment la peine.

Téléchargez gratuitement le guide "Conseils pour écrire, mettre en page, imprimer et publier mon livre"

et tenez-vous régulièrement informé de la parution des nouveaux articles.

Dois-je préparer l’entretien ?

C’est préférable, mais ce n’est pas une obligation. Quand je dis préparer, entendons-nous bien. Vous n’aurez rien à rédiger, je vous demanderai seulement de lister quelques souvenirs ou événements dont vous souhaitez parler lors de notre entretien. Ainsi, nous travaillerons avec plus d’efficacité.

Dois-je vous raconter mon histoire en commençant par le début ?

Encore une fois, c’est préférable, mais ce n’est pas une obligation. Il est important que vous parliez de ce qui vous tient à cœur, selon l’inspiration du moment. Par exemple, plutôt que d’évoquer votre enfance, vous pouvez préférer commencer le premier entretien en évoquant un fait récent. Après, il me suffit de remettre tout dans l’ordre pour la construction de votre récit. On peut  comparer chaque entretien à une pièce de puzzle. A moi de reconstituer le puzzle, quand votre récit sera terminé.

 Si j’ai des difficultés à m’exprimer, allez-vous m’aider ?

Bien sûr, je ne me contente pas de mettre en route mon enregistreur et de vous dire : allez-y, parlez, c’est à vous ! Tout au long de l’entretien, je vous accompagne. Il ne s’agira pas d’un monologue, mais d’un dialogue entre vous et moi. D’une conversation plus que d’un entretien !

Comment allez-vous m’accompagner ?

Je vous poserai des questions, tout en me gardant de vous interrompre trop souvent. Je me mets à la place de votre futur lecteur. Si je ne comprends pas certaines choses, je vous demande de bien vouloir les clarifier. Je peux vous demander de préciser certains détails qui peuvent vous paraitre superflus. Si je le fais, c’est parce que je considère qu’ils apporteront une valeur ajoutée à votre récit. Je peux également vous demander de développer certaines idées qui me semblent importantes. Bien entendu, vous gardez l’entière liberté de ne pas répondre à ma demande. Ce sont uniquement des suggestions que je vous fais et qui me permettront d’enrichir votre récit. Mon rôle est aussi de veiller à ce que vous ne vous écartiez pas du sujet que l’on traite, afin de rendre l’entretien pleinement efficace.

 Si la mémoire me joue des tours, viendrez-vous à mon secours ?

Certaines de mes questions vous permettront peut-être de retrouver le fil de vos souvenirs. Notez que la mémoire fonctionne beaucoup par association, l’évocation d’un souvenir en rappelle un autre et ainsi de suite. Vous connaissez le principe des boîtes gigognes qui s’emboitent les unes dans les autres ?  Vous ouvrez une boîte et dans cette boîte, il y a une autre boîte, et dans cette autre boîte, une nouvelle boîte, et ainsi de suite …. Pour les souvenirs, c’est un peu comme cela !

 Imaginons que nous parlons d’un événement et j’oublie un détail important ?

Aucune importance. Gardez l’esprit libre, ne pensez pas à ce que vous pourriez oublier pendant l’entretien. Vous aurez toujours la possibilité de compléter votre récit par la suite.

Combien de temps dure l’entretien ?

Généralement, il dure une heure mais il m’arrive de m’entretenir avec une personne plusieurs heures et parfois deux journées de suite. C’est vous qui choisissez la durée de vos entretiens.

Écrire le récit de sa vie peut être parfois délicat, allez-vous m’aider à faire le choix entre ce que je dois dire ou pas dire ?

Non, je ne pourrai pas vous aider à faire ce choix, car il vous est personnel. C’est vous qui décidez de ce que vous voulez dire ou pas. Je me permettrai simplement de vous mettre en garde contre des écrits qui pourraient se retourner contre vous en étant jugés diffamants ou injurieux par des tiers. Mais ne vous censurez pas au moment de l’entretien, car, tant que le livre ne sera pas chez l’imprimeur, vous aurez toujours la possibilité de supprimer les passages de votre choix.

 Y a-t-il une façon de raconter ?

Pas précisément, parlez spontanément en restant tel que vous êtes. Cependant, n’hésitez pas à donner des détails, tel que le temps qu’il faisait ce jour-là, la couleur d’une voiture, l’atmosphère d’une maison, l’obscurité d’une rue, la lumière blafarde d’un éclairage, la luminosité de la nuit, l’éclat du ciel, les caractéristiques physiques d’une personne, son attitude, la couleur d’un vêtement, le toucher d’un tissu, une odeur de cirage, etc. Tous ces détails permettent d’installer une ambiance dans l’écriture du récit et vos futurs lecteurs seront davantage captivés.

Dans quel style allez-vous rédiger ?

Un style simple, clair, agréable à lire, vivant. Dans la mesure du possible, je reprends les  expressions, le vocabulaire que vous avez utilisés lors de l’entretien afin de faire ressortir votre personnalité dans la rédaction. Vous devez vous reconnaitre dans l’écriture. Votre livre doit vous ressembler !

Combien de pages écrivez-vous à partir d’un entretien ?

Une heure d’entretien permet d’écrire environ 10 pages format livre de poche (A5)

 Une fois l’entretien terminé, quand vais-je recevoir le texte rédigé ?

S’il s’agit d’une heure d’entretien, vous recevrez le texte dans les dix jours qui suivent. S’il s’agit de plusieurs heures d’entretien, cela peut prendre deux ou trois mois.

Ai-je la possibilité d’apporter des corrections ?

Absolument. Quelques jours après l’entretien, vous recevrez le texte et vous aurez la possibilité d’apporter toutes les corrections que vous souhaitez.

Souhaitez-vous réagir ?

Votre avis m’intéresse.

Merci de laisser votre commentaire juste en dessous.

Découvrir mes prestations

A bientôt sur ce blog

Si vous le souhaitez, vous pouvez me rendre visite sur mon site le marronnier rouge

Patrick du Boisbaudry

Conseils pour écrire une autobiographie

3c7213b39ae7d22f0bf41c0a2bedc85911111111