Les bonnes conditions pour écrire un livre …

Écrire un livre ne s’improvise pas ! Récit de vie, livre pratique ou roman, c’est un travail au long cours qui exige une certaine organisation et une excellente préparation. Se mettre dans les bonnes conditions pour écrire est la toute première étape pour réussir un projet d’écriture. C’est  indispensable pour prendre un bon départ. Cette étape peut vous paraître évidente et pourtant elle est souvent négligée.

 

Dans quel environnement écrire ?

 

Dans votre maison ou votre appartement, il est important de vous réserver un endroit où vous pourrez jouir d’une certaine tranquillité. Dans un premier temps, il vous faudra donc trouver un cadre agréable où vous vous sentirez bien. Bien sûr, cet endroit idéal peut très bien se trouver à l’extérieur, sur le banc public d’un parc ou dans votre propre jardin au milieu du chant des oiseaux quand les beaux jours arrivent ; il peut aussi se trouver dans un lieu très animé comme un café. Certains écrivains ne trouvent leur inspiration que dans un univers bruyant. À chacun son inspiration, il n’y a pas de règles toutes faites.

 

Mais si vous avez besoin de silence et de recueillement, enfermez-vous dans votre bureau ou une pièce située un peu à l’écart. Si vous ne vivez pas seul, prévenez votre entourage afin de ne pas être dérangé. Si possible, mettez votre téléphone en mode avion, et si vous travaillez à l’ordinateur fermez tous les programmes susceptibles de vous distraire, tels Skype, votre messagerie ou Facebook. Enfin, si vous êtes sujet aux rêveries, tournez le dos à la fenêtre afin de ne pas partir dans les nuages ou vous envoler dans le bleu du ciel.

 

À quel moment écrire ?

Êtes-vous du matin ou du soir ? À quel moment de la journée, vous sentez-vous au mieux de votre forme ? Certaines personnes me confiaient trouver leur inspiration le matin de très bonne heure, alors que toute la maisonnée dormait. Après tout, c’est peut-être les étoiles qui vous inspirent, alors si vous en avez la possibilité, prenez le train de nuit. Si la nuit porte conseil, elle peut aussi porter à l’écriture.

 

À quel rythme écrire ?

Maintenant que vous avez défini où et à quel moment de la journée vous allez écrire, il vous reste à définir à quel rythme travailler. Allez-vous écrire quand cela vous chante ou quand vous viendra l’inspiration ? Ou bien allez-vous écrire régulièrement à jour et à heure fixe ? Si j’avais un seul conseil à vous donner, ce serait celui-là : ÉCRIVEZ RÉGULIÈREMENT.

 

Écrire un livre est un véritable travail qui exige de la discipline et engendre donc certaines contraintes. Mieux vaut le savoir avant de se lancer dans cette aventure. Si vous attendez d’avoir l’inspiration, vous risquez de remettre toujours au lendemain votre séance d’écriture. De l’écriture, faites une habitude, de la même façon que vous faites des mots croisés, lisez votre journal en prenant votre café ou vous accordez un précieux temps de lecture au moment du coucher. Au début vous serez peut-être décontenancé, mais cette régularité finira par payer et vous verrez qu’à peine installé à votre table de travail, les mots se bousculeront sur votre feuille blanche ou sur l’écran de votre ordinateur. Oui, j’ose le dire, trouver l’inspiration peut aussi être une question d’habitude.

 

Lorsque vous vous installez à votre table de travail, il est important de disposer d’un minimum de temps, je recommande au moins 1heure, l’idéal étant 1H30, voire 2 heures. Tout simplement, parce qu’il vous faudra vous reconnecter à votre travail précédent, relire ce que vous avez déjà écrit, autrement dit vous remettre dans le bain et cette étape prend du temps. Vous vous serez à peine assis que vous devrez déjà vous relever. Quelle frustration, n’est-ce pas ! Si ce jour-là vous disposez de peu de temps pour écrire mais que les idées fusent, contentez-vous de les noter sur un petit carnet pour qu’elles ne s’envolent pas.

 

Quels outils choisir … stylo ou ordinateur ?

Stylo

Certaines personnes choisiront le stylo et le papier par goût personnel. Cela peut être votre cas si préférez le contact doux et chaleureux du papier à la froideur et au scintillement d’un écran d’ordinateur. Cela ne se discute pas.

 

Vous pourrez aussi faire le choix d’écrire avec un stylo, ou pourquoi pas à la plume (pour les puristes !), si vous ne maîtrisez pas suffisamment bien le maniement du clavier et encore moins les logiciels de traitement de texte. Le plaisir d’écrire se transformerait alors en véritable pensum, ce qui n’est pas le but recherché.

 

Il faut simplement que vous sachiez une chose. À un moment ou à un autre, votre texte devra faire un passage obligé par l’ordinateur. Eh oui ! Par exemple, lorsqu’une fois votre récit terminé, vous souhaiterez en faire un vrai livre. L’imprimeur exigera de vous un fichier informatique ou alors il prendra une coquette somme pour sous-traiter la frappe de votre texte. Même chose, si vous souhaitez publier votre récit, les éditeurs refusent généralement tout texte manuscrit. Mais ne dramatisons pas, vous aurez toujours la possibilité de faire appel à une personne bienveillante de votre entourage pour taper votre texte ou, sinon, à un étudiant qui, pour une modique somme, sera ravi d’arrondir ses fins de mois.

 

Ordinateur

À condition d’être familiarisé avec le maniement d’un ordinateur, celui-ci apporte d’incontestables avantages : plus de papiers froissés ou en boule sur votre bureau, plus de ratures dans votre texte, une grande facilité pour déplacer tel ou tel paragraphe, etc. Et bien sûr une plus grande rapidité d’exécution, car votre récit terminé, vous obtiendrez directement un fichier informatique prêt à l’impression ou à l’édition.

 

 

Reste la question du choix du logiciel de traitement de texte. Il en existe plusieurs, mais je n’en retiendrai que deux, les plus utilisés : Open Office et Word. Ils ont pratiquement les mêmes fonctionnalités et sont tout aussi performants. Cependant, Open Office est gratuit tandis que Word est payant, différence non négligeable si votre budget est modeste. Il existe par ailleurs des logiciels de mise en page très sophistiqués et onéreux, mais le jeu n’en vaut pas la chandelle. D’une part parce que ces logiciels sont assez compliqués à maîtriser et d’autre part parce que Word et Open Office sont amplement suffisants pour réaliser une mise en page digne de ce nom, sans oublier la possibilité d’intégrer des photos.

 

Si cet article vous a inspiré ou si vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

A bientôt sur ce blog

le marronnier rouge

Patrick du Boisbaudry

Inscrivez-vous gratuitement pour être informé régulièrement

Conseils pour écrire une autobiographie

Merci de partager cet article si vous l'avez aimé !

Articles qui pouraient aussi vous intéresser :