0670230038

L’écriture d’un récit de vie possède des vertus parfois insoupçonnées. Pour en tirer tous les bénéfices, il est important de bien distinguer deux étapes : l’écriture et la relecture. La première étape, l’écriture, est celle du lâcher prise. Elle nous permet de vider notre cerveau, de désengorger nos pensées tout en exerçant notre créativité. La deuxième étape, la relecture, est celle de la découverte, de la prise de conscience de qui nous sommes à travers notre parcours de vie. L’écriture et la relecture sont deux étapes complémentaires, indissociables.

1) Vous développerez votre créativité

Lorsqu’on écrit un livre, il y a plusieurs manières d’exercer son imagination et donc de donner libre cours à son esprit créatif : la conception du plan, la rédaction des légendes des photographies, le choix des titres de chapitre, la sélection d’une illustration pour la couverture et bien sûr le titre de son futur ouvrage.

2) Vous ferez travailler votre mémoire

Nous faisons largement appel à notre mémoire en faisant resurgir nos souvenirs à partir de faits, d’évènements, de rencontres, etc. qui ont marqué votre vie. Il ne suffit pas de ressusciter les souvenirs  juste pour les énumérer, encore faut-il les explorer de l’intérieur pour en extraire les détails les plus significatifs, les plus révélateurs, autrement dit pour en extraire la « substantifique moelle » qui donnera tout son sens à notre récit.

3) Vous solliciterez votre intelligence

Mais oui, l’écriture sollicite notre intelligence, met à l’épreuve notre façon de raisonner. Prenons l’exemple de l’établissement d’un plan. Pour qu’il tienne la route, il nous faudra raisonner, faire preuve de logique. C’est grâce à ce plan que nous pourrons écrire un récit ordonné, agréable et facile à lire.

4) Votre vie vous apparaitra plus clairement.

Très souvent, on manque de recul par rapport à sa propre vie, on a le nez sur le guidon pour reprendre une expression populaire. Écrire permet de prendre de la distance pour mieux discerner ce qui est essentiel dans notre parcours de vie et ce qui l’est moins. C’est comme si nous posions notre vie devant nous pour mieux la regarder, mieux l’appréhender, mieux la cerner. Nous allons faire des découvertes, parfois surprenantes. Certaines de nos attitudes ou certains de nos comportements que nous ne comprenons pas vont, comme par magie, s’expliquer à la lecture ou relecture de nos écrits.

5) Vous vous allégerez en libérant vos émotions.

Comme la peinture, la musique ou la sculpture, l’écriture peut être utilisée comme thérapie. Il y a des choses que l’on garde en nous comme un poids sur le cœur et dont nous n’avons jamais pu nous libérer par la parole.  Il est souvent plus facile de s’en délivrer par l’écriture. Grâce au pouvoir des mots, on s’allège de sa douleur en la déposant sur le papier.

6) Vous apprendrez à mieux vous connaitre et donc à mieux vous comprendre.

Au moment de l’écriture, vous dialoguerez avec vous-même, allant parfois jusqu’à l’introspection.  Pour le Larousse introspection signifie : Observation méthodique par le sujet lui-même de ses états de conscience et de sa vie intérieure.

Au moment de la relecture, nous découvrons des aspects de notre caractère que nous ignorions peut-être. Par exemple, concernant nos histoires amoureuses, nous pourrons constater que nous sommes attirés toujours par le même genre de personnes. En remontant un peu plus haut dans notre récit, nous pourrons alors faire le rapprochement entre une partie de notre histoire et cette attitude. Nous serons amenés à une prise de conscience qui pourra nous être bénéfique pour ne pas répéter certains comportements dont nous voulons nous débarrasser. À contrario, nous pourrons nous pencher sur les choses que nous avons réussies en faisant le même raisonnement.

7) Vous vivrez un moment privilégié avec vous-même.

C’est tellement rare de pouvoir se poser dans un monde où tout va toujours plus vite, où nous sommes sollicités de partout, où le silence intérieur devient un luxe. Rien d’étonnant si la méditation est en vogue. Écrire sur sa vie est un moment privilégié qui favorise la rencontre avec soi-même dans un silence troublé seulement par le ronronnement de l’ordinateur ou le bruit du stylo sur le papier.

8) Votre histoire deviendra un tremplin pour un nouveau départ

J’avoue que le point final que l’on met après le dernier mot de son récit porte bien mal son nom. En fait, il est une transition vers un nouvel avenir, ouvre de nouvelles perspectives de vie qui sans l’écriture n’auraient sans doute jamais vu le jour. Écrire sur sa vie, c’est faire un retour sur son passé pour mieux éclairer l’avenir. Écrire, c’est aussi une forme de renaissance. Cela peut conduire à donner un nouveau sens à son existence.

L'écriture d'un récit n'aura plus de secrets pour vous !

Téléchargez gratuitement mon guide et tenez-vous régulièrement informé(e) sur la meilleure façon d'écrire votre récit.

9) Vous ferez de l’écriture une source d’énergie

À condition de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, on retire toujours quelque chose de positif, même dans un parcours semé de douleurs et d’échecs. Oui, dans toute vie, il y a de belles choses, de beaux moments. Nous en tirons une force nouvelle.

Vous avez un projet de livre ? Voici comment je peux vous aider.

Cet interview a résonné en vous, alors n’hésitez pas à laisser un commentaire. Cet espace vous est ouvert. Je considère que les réactions des lecteurs (positives ou négatives) sont aussi importantes que l’article lui-même. C’est une façon de donner de la vie à mon blog qui est aussi le vôtre. Je n’attends donc plus que vous pour laisser un mot, juste en bas ! Ah, j’oubliais : si cet article vous a plu, merci de le partager ou de dire que vous l’aimez !

 

Et vous, quels bénéfice(s) retirez-vous de l’écriture ?
Patrick du Boisbaudry

(Vous pouvez répondre dans l’espace réservé aux commentaires tout en bas de la page)

Aliquam adipiscing Donec ultricies efficitur. felis Phasellus mattis non consectetur amet,