0670230038

Quatrième de couverture, cette expression peut vous sembler barbare. C’est le terme qu’utilisent généralement les imprimeurs et les éditeurs pour mentionner le dos de la couverture d’un livre.

On me demande souvent comment la présenter ?

À vrai dire, cela touche plus le domaine du marketing que celui de l’écriture.

Une belle quatrième de couverture fait vendre

Si vous décidez de publier votre livre, c’est ce qui incitera (avec la couverture) d’éventuels lecteurs à acheter votre ouvrage. Lorsque nous entrons dans une librairie, notre premier regard se tourne vers la couverture. Si le titre et l’illustration nous parle, nous retournons le livre pour voir ce qui figure au verso de la couverture. Et si le verso de la couverture (quatrième de couverture) nous interpelle, alors nous allons un peu plus loin en feuilletant le livre. Dans le cas contraire, nous l’abandonnons aussitôt.

Le dos de la couverture d’un livre est tellement important dans la décision d’achat d’un éventuel lecteur que c’est souvent l’éditeur et non l’auteur qui décide de cet aspect de l’ouvrage, comme il décide d’ailleurs de la conception de la couverture et du choix du titre.

Séduire le lecteur, mais pas seulement !

Lorsque vous ferez la promotion de votre livre, vous vous adresserez aux différents médias. Vous aurez donc à convaincre non seulement les lecteurs, mais également les journalistes. Cette quatrième de couverture devra être suffisamment séduisante et parlante pour les inciter à aller plus loin dans la lecture de votre livre et par la suite à en parler dans leurs journaux, leurs magazines ou sur les ondes.

Si vous décidez de vous autoéditer, il est donc essentiel de soigner tout particulièrement la quatrième de couverture.

Concernant le graphisme et la mise en page, il est important de garder une couleur et un style en harmonie avec la première page de couverture.

Que doit comporter la quatrième de couverture ?

S’il n’y a pas de règles précises,  il y a généralementdeux options :

1) Un résumé de votre histoire

Mais attention, ne cherchez pas à tout dire et ménagez un certain suspense. Ne pas tout dévoiler, juste donner envie d’aller plus loin. Dîtes-en suffisamment, mais pas trop ! Oui, je sais, ce n’est pas un exercice toujours facile, mais très efficace. Vous ferez peut-être plusieurs essais, mais je suis sûr que vous ferez le bon choix.

​10 erreurs à éviter pour publier mon livre !

Téléchargez gratuitement ces 10 conseils et tenez-vous régulièrement informé(e) sur les meilleures façons de publier.

2) Un extrait de votre récit

En choisissant un passage qui soit révélateur de l’univers, du climat de votre histoire et qui mette surtout en évidence l’originalité de votre ouvrage et la personnalité de l’auteur que vous êtes. Cela peut s’apparenter à la bande-annonce d’un film. Pour ma part, avant de voir un film je regarde toujours la bande-annonce et si je n’accroche pas, je renonce. J’ai certainement manqué de beaux films de cette manière. Bien choisir l’extrait de votre livre est donc très important.

Personnellement, je rajouterai une troisième option ​pour ne pas mettre vos œufs dans le même panier et faire d’une pierre deux coups.  Voici ce que je propose :

Un très court résumé de trois ou quatre lignes et un extrait assez conséquent. Ainsi en jouant sur les deux tableaux, vous aurez mis plus de chances de votre côté.

Assez souvent, au dos de la couverture, il y a également (en plus de l’extrait ou de la présentation) la photo de l’auteur et une courte biographie. Pourquoi pas ?  C’est également une bonne idée.

Et n’oubliez pas de faire figurer votre numéro ISBN ainsi que le prix. Ils se placent en bas, à droite ou à gauche.

Curabitur accumsan sem, massa quis ut dolor Donec dapibus diam nunc