• Comment rédiger la préface d'un livre ?

 Je vous conseille d’introduire votre livre par un texte  que l’on nomme généralement préface ou avant-propos. Ces deux ou trois pages sont précieuses car, situées en dehors de votre récit, elles vous permettent de vous adresser au lecteur de façon plus personnelle, dans une sorte d’aparté. C’est un peu comme si vous quittiez un instant votre costume de narrateur pour glisser quelques mots à l’oreille de celui qui s’apprête à vous lire.

Vous pouvez souhaiter la bienvenue au lecteur, l’inviter à entreprendre ce voyage avec vous.  Vous pouvez aussi expliquer pourquoi vous avez décidé d’écrire ce livre et ce que vous en attendez.

1) La préface éclaire le lecteur sur vos intentions.

Les lecteurs sont souvent intéressés par les intentions de l’auteur. Pourquoi a-t-il écrit ce livre ? Quelles étaient ses véritables motivations ?  Dans quelles circonstances son récit a-t-il vu le jour ? Etc.

Et vous qu’aimeriez-vous que vos lecteurs retiennent ? Dîtes-le leur dans la préface ! Bien sûr sans rien dévoiler de votre histoire, du déroulement des évènements. Gardez précieusement le suspense !

2) La préface vous permet de vous présenter, même brièvement.

Certes, en décrivant vos objectifs, vous avez déjà parlé un peu de vous, mais vous pouvez aller plus loin en faisant part de votre conception du monde, de votre philosophie de la vie, des valeurs auxquelles vous êtes attaché(e). 

Ainsi, un de mes clients agriculteur, dans un texte émouvant, enjoignait à ses petits-enfants et arrière-petits-enfants de prendre bien soin de notre planète :  Pour conclure, j’aimerais demander aux nouvelles générations de prendre soin de la terre, de ne pas l’user par un progrès excessif mais de la protéger comme toutes les mamans du monde protègent leurs enfants.

3) La préface tisse un lien privilégié entre vous et votre lecteur.

Lorsque vous écrivez votre histoire, vous vous adressez rarement au lecteur. Grâce à la préface, vous allez établir un lien privilégié avec votre lecteur.

C’est comme si vous sortiez la tête de votre récit pour lui faire des confidences dans le creux de l’oreille. Vous vous adressez au lecteur en aparté. Vous vous approchez de lui. Chutttt !

4) La préface vous permet d’adresser un message personnel.

Et pourquoi ne pas profiter de la préface pour passer un message plus personnel comme cet homme qui remerciait un ami de l’avoir soutenu lorsqu’il traversait un moment difficile de sa vie. Une de mes clientes avait choisi la préface pour adresser un message d’amour à ses enfants.La préface jaillit parfois comme un cri du cœur. On dit à ses proches, ou plutôt on leur écrit ce que jusqu’à présent on n’avait encore jamais osé leur dire de vive voix.

 Maintenant, imaginons la scène suivante :

Vous avez un stand à un salon du livre et un lecteur s’arrête, feuillette votre ouvrage, l’air visiblement intéressé. La conversation s’engage. Qu’allez-vous lui dire ? Lui raconter votre récit par le détail ? J’imagine que non.

Le feeling passe aussitôt entre lui et vous. Au fil de la conversation, vous serez probablement amené à lui parler de vos objectifs en écrivant ce livre, aux circonstances qui vous ont conduit à l’écrire, aux messages que vous avez souhaité faire passer, peut-être même aux valeurs qui sont les vôtres, etc.

Parfait. Ne cherchez pas plus loin, tout ce que vous lui aurez dit pourra figurer dans votre préface.

 A quel moment écrire la préface ?

Bien qu’elle introduise votre livre, je vous suggère de l’écrire en dernier. Vous possèderez alors suffisamment de recul et aurez une idée précise du contenu de votre ouvrage. Je n’ai jamais autant mesuré l’importance de la préface que lorsque j’accompagne des personnes dans l’écriture de leur livre. Bien souvent, ils insistent pour en rédiger le texte eux-mêmes et j’ai rarement la permission de changer un mot ou même de déplacer une virgule. Je les soupçonne d’y avoir pensé depuis longtemps et peut-être, même de l’avoir écrite bien avant que leur idée de faire livre ait définitivement pris forme.

Enfin, et toujours dans l’idée de personnaliser votre ouvrage, n’oubliez pas les dédicaces. Les personnes à qui elles sont destinées y sont en général très sensibles. Vous pouvez également faire figurer une citation qui vous tient à cœur.

 

J’aimerais connaître votre avis. Avez-vous déjà eu l’occasion d’écrire une préface ?

Laissez votre commentaire à la suite de l’article.

Patrick du Boisbaudry

 

dictum libero ut mi, vulputate, ut
récit de vie

GRATUIT : souhaitez-vous télécharger mon guide ?  

Ecrire, mettre en page, imprimer et publier.