En 25 ans, le nombre de livres publiés a augmenté de 114 %. Il y a donc de plus en plus de livres publiés. Si aujourd’hui, il est plus facile de publier un livre, encore faut-il faire le bon choix parmi les solutions qui s’offrent à vous.J’en retiendrai 3 essentiellement : l’édition à compte d’éditeur, l’édition à compte d’auteur et l’autoédition.Je vous propose de passer en revue le principe, les avantages et les inconvénients de chaque mode d’édition.

L’édition à compte d’éditeur

Principe : l’éditeur à compte d’éditeur prend totalement en charge votre publication et vous reverse des droits d’auteur sur chaque livre vendu. Il prend des risques, car si votre livre ne se vend pas, il aura perdu de l’argent. Vous ne prenez aucun risque, car vous n’aurez rien déboursé.

Avantages :

  • Vous n’avez rien à payer pour vous faire publier. Tout est pris en charge par l’éditeur : corrections de votre tapuscrit, mise en page, conception de la couverture et bien sûr fabrication par l’imprimeur.
  • Vous n’avez aucune démarche administrative à faire, l’éditeur s’occupe de tout. Seule démarche : animer des séances de signature, accepter d’être interviewé par les médias, etc.

Inconvénients

  • La concurrence est très forte. Certains éditeurs reçoivent des centaines de manuscrits par mois. Ne vous découragez pas pour autant, n’oubliez pas que des auteurs très connus aujourd’hui ont tenté leur chance en envoyant leur  texte par la poste.
  • Vous devrez faire quelques concessions pour pouvoir être éditer. Ainsi, l’éditeur peut vous imposer le choix d’un titre et en général c’est lui qui décide (mais bien sûr avec votre accord) du choix de la couverture. Il  pourra aussi vous demander de retravailler certains passages.

L’édition à compte d’auteur

Principe : Un éditeur à compte d’auteur acceptera de publier votre livre avec une contrepartie financière. Il se présente comme un prestataire de services.

Avantages 

  • Il effectue toutes les démarches à votre place.
  • Vous gardez votre pouvoir de décision sur le choix de la couverture, le texte, etc. Contrairement à l’éditeur à compte d’éditeur, il ne vous demandera pas de retravailler certains passages.
  • Votre tapuscrit aura toutes les chances d’être accepté, car pour l’éditeur, c’est de l’argent qui rentre. Du moins c’est le cas pour une grande partie de ces éditeurs.

Inconvénients

  • Publier un livre peut coûter très cher, certains éditeurs pratiquent même des prix exorbitants, à la limite de l’escroquerie.
  • Souvent, l’éditeur vous oblige à fabriquer votre ouvrage en un grand nombre d’exemplaires sans évaluer les débouchés. Vous risquez donc d’avoir payé la fabrication de livres pour rien.
  • La promotion de votre livre est souvent réduite à sa plus simple expression, pour ne pas dire inexistante. Un livre ne se vendra que si on en parle. Bien sûr, en disant cela, je ne mets pas tous les éditeurs à compte d’auteur dans le même sac. Il y en a de sérieux, mais ils sont rares.

Autoédition

 Principe

Vous devenez votre propre éditeur.

​10 erreurs à éviter pour publier mon livre !

Téléchargez gratuitement ces 10 conseils et tenez-vous régulièrement informé(e) sur les meilleures façons de publier.

Avantages

  • Vous décidez de tout, vous êtes seul (e) maître à bord. Votre énergie sera bien placée et vous serez particulièrement motivé (e) car il s’agit de la promotion et de la vente de votre propre ouvrage.
  • Vous êtes également sûr de publier votre livre, car à vous seul vous constituez le comité de lecture.
  • Certes, contrairement à l’édition à compte d’éditeur, vous devrez débourser une certaine somme, mais bien moins importante que si vous vous adressiez à un éditeur à compte d’auteur.

Inconvénients

  • Vous devez développer des compétences sur toute la chaîne de l’édition : corrections, mise en page, conception de la couverture, relation avec l’imprimeur, promotion et vente. Mais rassurez-vous, cela peut s’acquérir assez rapidement et il existe des prestataires de service pour tel ou tel travail à des prix raisonnables.
  • Vous devez également effectuer quelques démarches administratives comme la demande d’un numéro ISBN ou le dépôt de votre ouvrage à la Bibliothèque Nationale.

Alors quelle stratégie choisir ?

Cela dépend d’un certain nombre de facteurs : vos objectifs, votre budget, votre patience ou impatience, le temps dont vous disposez, votre disponibilité, etc.

Édition à compte d’éditeur

  • Vous n’êtes pas pressé (les temps de réponse sont souvent longs)
  • Vous ne souhaitez pas investir financièrement.
  • Vous voulez vous faire connaître dans le milieu de l’édition.

Édition à compte d’auteur

  • Vous disposez d’un certain budget.
  • Vous voulez un service d’A à Z, quitte à payer une forte somme.
  • Vous voulez absolument publier votre livre.
  • Vous ne voulez pas vous ennuyer avec les démarches administratives.

Autoédition

  • Vous avez du temps devant vous et de l’énergie à revendre.
  • Vous voulez du début à la fin rester le seul maître à bord.
  • Vous apprenez facilement.
  • Effectuer les démarches administratives ne vous rebutent pas.

***

Si vous êtes à la recherche d’un éditeur, un nouveau site vient de voir le jour  : http://www.edit-it.fr/  

Vous y trouverez des conseils, mais vous bénéficierez surtout d’un annuaire qui vous permettra de sélectionner les “bons” éditeurs en fonction du type d’ouvrage que vous souhaitez publier.
L’auteur présente à juste titre son site comme “la première plateforme collaborative d’aide à l’édition”. Ainsi,  à partir de ses propres recherches, chaque visiteur aura la possibilité d’apporter sa contribution en enrichissant l’annuaire.

Inscrivez-vous gratuitement pour être informé régulièrement

8f6ea297402ddfb7d6af052f9f19eeaewwwwwwwww