Photos noir et blanc, souvenirs de familleTrop souvent, la légende d’une photo n’est utilisée que pour donner une simple indication : le nom des personnes qui figurent sur l’image, la date et éventuellement le lieu. Point final, on passe à la photo suivante. La légende est là, tristounette, comme une étiquette ! Pourquoi ne pas lui accorder plus de place, elle mérite mieux que le rôle de simple sous-titre. Elle constitue un excellent moyen de rendre vos photos  plus vivantes, plus attrayantes, plus en harmonie avec votre récit …

Une question pour commencer ?

3 photos identiques, 3 légendes différentes : laquelle préférez-vous ?

romantisches paar

Biarritz 1961.

Mariage d’Annie et Pierre.

romantisches paar

Biarritz 1961.

Comblé de bonheur, j’épouse  Annie!

romantisches paar

Biarritz 1961. J’épouse Annie.

Un coup de vent emportera le bouquet de la mariée !

En fait, il y a différentes façons d’écrire une légende :

1)      La légende « étiquette »

On se contente de désigner la ou les personnes qui figurent sur la photo, la date et parfois le lieu. C’est le cas de la photo numéro 1.

romantisches paar

Biarritz 1961.

Mariage d’Annie et Pierre.

2)      La légende « émotion »

On ne se contente plus de désigner, mais on utilise la légende  pour faire passer une émotion, un sentiment …

C’est le cas de la photo numéro 2 : Pierre exprime son bonheur à travers une photo de son mariage.

 

romantisches paar

Biarritz 1961.

Comblé de bonheur, j’épouse  Annie!

3)      La légende « anecdote »

La photographie a aussi sa propre histoire que nous pouvons révéler dans une légende ! Parfois, les évènements qui ont précédé ou suivi la photo peuvent être comiques ou surprenants. C’est le cas de la photo numéro 3. En prenant le lecteur comme complice on installe une certaine intimité avec l’auteur.

Donnons à nos lecteurs la possibilité de découvrir l’anecdote qui se cache derrière une photo.

romantisches paar

Biarritz 1961. J’épouse Annie.

Un coup de vent emportera le bouquet de la mariée !

4)      La légende « découverte »

On sollicite l’imagination du lecteur et on satisfait sa curiosité en lui donnant à voir quelque chose d’invisible, un élément qui ne figure pas sur la photo. Exemple avec cette photo d’une petite fille qui sourit.

Louise sourit en regardant son petit frère faire des galipettes.

5)      La légende « dans le fil du récit »

Le récit peut se poursuivre dans la légende d’une photographie,  il n’en aura que plus de force.

Cela montre que l’auteur n’a pas choisi les photos par hasard, pour les plaquer sur son histoire, mais la plupart du temps elles confortent le récit.

Exemple : imaginons que la photo ci-dessous illustre le récit d’une femme qui raconte la guérison de son enfant après un long parcours.

Ce jour-là, en la regardant jouer,

j’ai réalisé que mon enfant était définitivement guéri !

Bien sûr, il ne s’agit pas d’écrire un roman en guise de légende, mais il est toujours possible de faire passer des messages forts en direction du lecteur. La photo prend alors une toute autre dimension, elle a sa propre histoire.

 

Quelques règles de base pour rédiger les légendes :

 

Indiquer la date et le lieu dans la mesure du possible

Si vous ne connaissez pas la date avec précision, peu importe, contentez-vous de l’année.

 

Simplifier le texte en éliminant les descriptions inutiles

Par exemple, si le ciel est bleu sur la photo, inutile de dire que le ciel est bleu. Parlez plutôt d’un soleil radieux ou d’un été qui s’annonce bien. Si tante Marthe sourit, ne dites pas qu’elle sourit mais parlez de sa bonne humeur ou dites qu’elle est rayonnante. Ces conseils peuvent vous faire sourire tant ils paraissent évidents,  pourtant ils ne sont pas toujours respectés.

 

Si vous avez écrit votre récit à la première personne, rédigez les légendes à la première personne.

Ce n’est pas seulement une question de logique, mais un texte écrit à la première personne sera plus vivant. Ainsi, préférez : « Biarritz 1961. J’épouse Annie. » à « Biarritz 1961. Mariage d’Annie et de Pierre ».

 

Ne cherchez pas à mettre tous les noms sur les photos de groupe ?

Jusqu’à 8 personnes, on peut mettre le fameux : de gauche à droite, au premier rang, mais si le groupe est trop important, évitez de vous lancer dans une énumération car votre lecteur s’y perdrait.

Avez-vous une question ?

Souhaitez-vous réagir à cet article ?

Votre avis m’intéresse.

Merci de laisser votre commentaire juste en dessous.

Découvrir mes prestations

A bientôt sur ce blog

Si vous le souhaitez, vous pouvez me rendre visite sur mon site le marronnier rouge

Patrick du Boisbaudry

Conseils pour écrire une autobiographie

23e3b067db5529e4fcb5660c4f016b87ffff
close


Téléchargez gratuitement le guide "Conseils pour écrire, mettre en page, imprimer et publier mon livre"

et tenez-vous régulièrement informé de la parution des nouveaux articles.